Archive pour le mot-clef ‘1%’

CHU Ste-Justine, La promenade des ours!

Jeudi 27 novembre 2014

L’œuvre actuellement en cours de réalisation dans l’atelier de Compton comporte de nombreuses sculptures qui seront chaudronnées en laiton et en aluminium. Il y a trois parties, un élément totémique à l’entrée (superposition de 8 galets colorés), une promenade des ours située entre la piste cyclable et le trottoir (comprenant quatre ours adultes et tout autant d’oursons en laiton) et un ours planète sur son galet tout à l’ouest du site. L’ensemble prendra place au printemps 2016.

Si près de la Montagne Noire

Jeudi 4 juillet 2013

Vue partielle (maquette)Vue partielle, maquetteJ’ai récemment gagné un concours dans le cadre des projets d’intégration des arts à l’architecture. J’aurai donc à réaliser un relief qui sera installé sur les murs extérieurs du centre de ski Mont Grand-Fonds, à La Malbaie. L’œuvre que j’ai présentée, que vous pouvez ici voir dans sa version maquette, est composée d’un ensemble de disques de différentes grandeurs peints en des couleurs autant subtiles que variées. Mais, en y regardant plus attentivement, on constate que les disques comportent un premier et un second plan. Le premier, en général plus foncé, est ajouré par endroits et laisse entrevoir les couleurs du second plan. L’intérêt de ces découpes en croissants vient du fait qu’elles délimitent certains espaces et qu’elles laissent la place à des aplats qui, se fusionnant dans l’oeil du spectateur, font des bonds d’un disque à l’autre et laissent apparaitre une immense corneille en vol. Ces traits courbés et effilés aux deux extrémités proviennent de gravures que j’ai récemment réalisées en enfonçant à répétition un tranchet dans des plaques d’aluminium.
Sur le mur adjacent, face à la montagne, un disque plus grand présente les mêmes caractéristiques techniques, mais il n’y a pas cette fois d’élément figuratif à découvrir. Du haut de la montagne, on pourra toutefois regarder l’objectif à atteindre, soit le grand point bleu qui se détache du fond argenté. Vu de près, avant ou après la descente, l’intérieur de cette cible semblera porter les traces du trajet à venir ou de celui déjà effectué. J’ai habituellement parcouru le chemin qui va de la sculpture vers la gravure et les autres médiums 2D. Je me suis cette fois laissé tenter par la voie inverse, et ce qui n’avait tout à l’heure que quelques millimètres sur la feuille de papier aura, sur le mur extérieur d’un grand bâtiment, 10 ou 20 centimètres.
Et tout ça aura été conçu autour d’un oiseau simple, magnifique et résilient. La corneille est entrée naturellement dans mon univers, mystérieuse et folle, volant tout près au dessus de ma tête ou encore perchée bien loin à travers les branches. Je la reconnaitrai désormais partout, plus facilement encore qu’une immense montagne qui perdrait son nom en cours de route.*
*C’est une anecdote. Ce projet s’appelle La Montagne Noire en référence directe au nom de la montagne sur laquelle les gens font du ski à cet endroit, mais on m’a, après ma présentation, informé qu’il y avait de la confusion à ce sujet et que la Montagne Noire n’était pas celle que je croyais, mais une autre, située à proximité.

Cantate pour 2

Mardi 9 novembre 2010

Projet d’intégration : Foyer des Anges, Ressource d’établissement en santé mentale

Localisation : Mont-Joli, Installation : été 2011

Je présente ici une œuvre plutôt abstraite qui s’harmonise au caractère du lieu, et qui offre aux spectateurs la possibilité de rêver à travers un jeu visuel de labyrinthes. Cantate pour 2 est composée de lignes-formes sinueuses présentes dans les 2 corridors symétriques des entrées. À chacune des 2 entrées, un grand bas-relief d’aluminium est adossé au mur, et deux autres, en laiton patiné, sont insérés entre les colonnades. Ces « voix » se font écho, les lignes en laiton étant librement inspirées de celle en aluminium (calquées dans leurs espaces négatifs). L’œuvre joue de polyvalence en étant à la fois monumentale et discrète. Réalisée en métaux nobles qui peuvent rappeler les instruments de musique, l’œuvre se  distingue par contraste avec la construction de bois. Lire le reste de cet article »

Les porteurs

Vendredi 5 novembre 2010

Application de l'huile

Projet d’intégration pour les bureaux et entrepôts regroupés du MRNF

Localisation : Gaspé, Installation : été 2011

À droite du chemin d’entrée, neuf (9) blocs de bois de formes circulaires sont superposés et font colonne. J’associe librement cette grande figure totémique à Atlas portant la terre (ici le titan porte le toit vert qui est le microcosme de la terre). À gauche, la colonnade, aussi faite de bois, porte la marquise. Lire le reste de cet article »

Centre sur la biodiversité

Jeudi 15 juillet 2010

J’ai remporté le concours pour le projet d’intégration au nouveau Centre sur la biodiversité – Institut de recherche en biologie végétale (Université de Montréal). Situé au Jardin botanique de Montréal, le Centre sur la biodiversité sera inaugurée à l’automne 2010. L’inauguration de l’oeuvre se fera au printemps 2011. Lire le reste de cet article »

Restauration de l’oeuvre d’intégration à l’école La clé du boisé

Jeudi 15 juillet 2010

Après avoir passé plus de 15 années dans un entrepôt, La grande ourse a été restaurée et modifiée. La section de granit qui comportait une constellation  n’était plus et j’ai modifié la sculpture de cuivre en insérant à même la surface le tracé étoilé. Lire le reste de cet article »