Art public

En avant comme en avant, 2009, Relief en aluminium, longueur : 330 cm, Photo : Joanie Lévesque

En avant comme en avant

2009, Relief en aluminium, longueur : 330 cm

Photo: Joanie Lévesque

En avant comme en avant

 

CFP l’envolée, Montmagny

Collaborateur : Bernard Paquet

 

 

     Au loin, sur le mur du Centre, on voit un chien avec une drôle de texture, tête penchée; il flaire une piste. Le mur où se trouve le relief est loin derrière le gymnase et le stade de soccer. Vu du Boulevard Taché, il a l’air à notre échelle. On s’approche du Centre et le chien, long en fait de trois mètres et demi, porte une construction sur son dos et il est « habillé » d’un motif géométrique en damier.

 

     Cette œuvre, une sorte de tableau en haut-relief, garde une certaine filiation avec la tradition locale et propose de singulières associations. Outre l’atmosphère surréaliste -les rencontres de choses fortuites- la sculpture présente une introduction au travail du métal : le dessin, les coupes, la forge, le métal poinçonné... Ainsi, le motif en damier du corps de l’animal s’inspire du métal en feuille poinçonnée utilisée grandement dans les constructions publiques à partir du milieu du XXe siècle (voir exemple). L’habitation sur le chien, motif qui origine de l’architecture rurale, fait une démonstration du travail de coupes précises et de l’assemblage des feuilles de métal. Le dessin du chien (la ligne contour) est en bonne partie un travail de forge. Ainsi l’épaisseur de la ligne varie, se fait méandre et contraste avec les coupes franches des autres éléments. 

 

    Attachée à la figure animale, cette sculpture en relief réinvente l’évolution de l’espèce. L’animal est un hybride (les jeunes diront un mutant) à la fois mécano et architecture. Dans sa poésie, c’est une sculpture pour « mecs », ceux qui représentent la presque totalité de la clientèle du Centre. Ainsi, ce poème en image présente une histoire de rêve accessible à tous : avoir son chien, un petit atelier (l’accès au travail, à la propriété!).

 

     Au premier degré de l’image, le chien est le meilleur ami de l’homme, le Retriver est super sympathique, il court vite et il a du flair. Il y a une ironie par rapport au nom de l’Envolée, il n’est pas celui qui vole vraiment, il est celui qui fait s’envoler les oiseaux! On  pensera également que l’élève qui fréquente l’école a beaucoup de flair. 

 

En avant comme en avant, 2009, Relief en aluminium, longueur : 330 cm, Photo : Joanie Lévesque

En avant comme en avant

2009

Outre l’atmosphère surréaliste -les rencontres de choses fortuites- la sculpture présente une introduction au travail du métal : le dessin, les coupes, la forge, le métal poinçonné... »

L'embarquement, 2008, Laiton, Hauteur de la barque: 170cm, Photo : Joanie Lévesque

L'embarquement

2008

Sur le socle central de granit tangue une barque feuille. À distance, dans l’enceinte de plantes ... »

Jeux de paysage, 2005, Bois polychrome, 57 x 110 x 12 cm, Photo : Michel Saulnier

Jeux de paysage

2005

J'ai intégré des images de paysage capté lors de promenade familiale »

La famille, 2003, Bois d'acajou laminé, haureur:500 cm, surface: carré de 245 cm, Photo : Michel Saulnier

La famille

2003

La sculpture est monumentale et elle sert de phare pour donner pleine puissance à la symbolique communautaire. »

Jeux, 2002, Cuivre, aluminium peint, 160 x 350 x 5 cm, Photo : Michel Saulnier

Jeux

2002

C’est en tant qu’espace ludique par excellence que le jeu du Tangram, conçu il y a 4000 ans, est devenu l’élément iconographique structurant de cette installation. »

Écho, 2001, Noyer cendré canadien, 12 pieds de hauteur dans un cercle de 55 pouces de diamètre, Photo : de l'artiste

Écho

2001

Cette sculpture se présente comme un singulier Totem à 4 mâts »

Sept ours, 2000, Bois de noyer cendré, acier, laiton, aluminium, pierre de granite blanc., Maison : Hauteur 140 cm, largeur 125 cm.  Diamètre du cercle : 230 cm. - Ours : Hauteur 82 cm, largeur 105 cm. Diamètre du cercle : 155 cm. , Photo : Joanie Lévesque

Sept ours

2000

Il s’agit d’un polyptyque constitué d’un monolithe central et de 3 éléments modulaires en gravitation »

Trois ours, 2000, Bois, cuivre, aluminium, 210 cm x 155 cm (chaque élément), Photo : Michel Saulnier

Trois ours

2000

L’œuvre est un triptyque, l’ensemble occupe la majeure partie du mur. »