Art public

Écho, 2001, Noyer cendré canadien, 12 pieds de hauteur dans un cercle de 55 pouces de diamètre, Photo : de l'artiste

Écho

2001, Noyer cendré canadien, 12 pieds de hauteur dans un cercle de 55 pouces de diamètre

Photo: de l'artiste

Écho

Jardin d'arbres de la Domtar, Montréal

Paysagiste : Malaka Ackaoui

 

      Le Jardin d’arbres  est composé d’éléments symboliques très évocateurs. Cet espace de repos au centre-ville comporte aussi une fonction contemplative qui  permettra aux usagers de réfléchir sur diverses composantes de la forêt (environnementale, technologique, économique, paysagère...). Ce projet de sculpture ne s’éloigne pas de ces intentions : forme, matériau, savoir-faire et  iconographie s’unissent pour faire écho au programme du  Jardin d’arbres.

 

     Cette sculpture se présente comme un singulier Totem à 4 mâts. Les 17 têtes d’ours en bois qui s’imbriquent les unes sur les autres, réalisent d’étonnants  jeux d’assemblage. Les différentes élévations suggèrent un mouvement ascendant, s’harmonisant ainsi au relief du paysage à cet endroit du Jardin.

 

     Cette sculpture présente par le matériau, sa verticalité et l’iconographie des liens de familiarité avec le mât totémique. Le Totem, animal végétal des Premières nations de la côte Ouest était considéré comme l’ancêtre et le protecteur du clan. Nous le considérerons ici comme le protecteur de la ressource pour les générations futures. Le mouvement ascendant hélicoïdal en fait une « colonne sans fin », appuyant l’idée du renouvellement et de la pérennité. La base circulaire d’aluminium vient renforcer l’idée de la nécessité d’un point d’ancrage et d’un lieu d’origine.

 

     L’ours est symbole de sagesse et de médecine pour les cultures amérindiennes. Pour le nord-américain d’origine occidental il représente l’animal mythique par excellence. Sa présence nous rappelle sur ce site la nécessité d’être « sage » afin de conserver et de protéger la forêt et la biodiversité des écosystème. Ce symbole est multiplié étant donné la croissance par le centre de la tête (qui est comme on le sait le lieu de la pensée). Est aussi sous-jacente l’idée du partage, de l’appartenance à la famille et à l’univers tout entier.

 

     Les petits fruits bleus des genévriers derrière cette sculpture sont très appréciés des ours. La sculpture dialogue à un autre niveau avec l’environnement paysager. La création d’un site aux niveaux de terrain variés trouve son point culminant dans le mouvement ascendant de la sculpture. Du nord au sud :  la butte (6 pieds), les roches (2 pieds), le niveau du sol puis, le mouvement hélicoïdale vers le sommet de la sculpture. La sculpture est monumentale mais ne domine pas l’ensemble. Elle sert de gabarit pour donner pleine puissance à la nature. En fait, elle se situe par son échelle, entre l’homme et la  nature (qui s’exprime pleinement avec les bouleaux, épinettes et sapins.

 

     Bien que l’on voit très rarement des sculptures en bois, à l’extérieur, dans notre environnement urbain, je trouve que c’est ici tout à fait pertinent. 

En avant comme en avant, 2009, Relief en aluminium, longueur : 330 cm, Photo : Joanie Lévesque

En avant comme en avant

2009

Outre l’atmosphère surréaliste -les rencontres de choses fortuites- la sculpture présente une introduction au travail du métal : le dessin, les coupes, la forge, le métal poinçonné... »

L'embarquement, 2008, Laiton, Hauteur de la barque: 170cm, Photo : Joanie Lévesque

L'embarquement

2008

Sur le socle central de granit tangue une barque feuille. À distance, dans l’enceinte de plantes ... »

Jeux de paysage, 2005, Bois polychrome, 57 x 110 x 12 cm, Photo : Michel Saulnier

Jeux de paysage

2005

J'ai intégré des images de paysage capté lors de promenade familiale »

La famille, 2003, Bois d'acajou laminé, haureur:500 cm, surface: carré de 245 cm, Photo : Michel Saulnier

La famille

2003

La sculpture est monumentale et elle sert de phare pour donner pleine puissance à la symbolique communautaire. »

Jeux, 2002, Cuivre, aluminium peint, 160 x 350 x 5 cm, Photo : Michel Saulnier

Jeux

2002

C’est en tant qu’espace ludique par excellence que le jeu du Tangram, conçu il y a 4000 ans, est devenu l’élément iconographique structurant de cette installation. »

Écho, 2001, Noyer cendré canadien, 12 pieds de hauteur dans un cercle de 55 pouces de diamètre, Photo : de l'artiste

Écho

2001

Cette sculpture se présente comme un singulier Totem à 4 mâts »

Sept ours, 2000, Bois de noyer cendré, acier, laiton, aluminium, pierre de granite blanc., Maison : Hauteur 140 cm, largeur 125 cm.  Diamètre du cercle : 230 cm. - Ours : Hauteur 82 cm, largeur 105 cm. Diamètre du cercle : 155 cm. , Photo : Joanie Lévesque

Sept ours

2000

Il s’agit d’un polyptyque constitué d’un monolithe central et de 3 éléments modulaires en gravitation »

Trois ours, 2000, Bois, cuivre, aluminium, 210 cm x 155 cm (chaque élément), Photo : Michel Saulnier

Trois ours

2000

L’œuvre est un triptyque, l’ensemble occupe la majeure partie du mur. »